Recherche

L'esprit des villes

Le blog de la revue

Mois

octobre 2014

esprit_critique

Photographies de villes

photos_B_Plossu1

Photos_B_Plossu2

Améniser les rues

 Améniser les rues

par Thierry Paquot

Les villes sont pleines de rues. Ce sont les antichambres de nos logements. Je sors de chez moi et j’entre en ville. Parfois, j’ai l’impression d’être un nageur qui avec le bout du pied prend la température avant de pénétrer dans la houle et épouser le mouvement des vagues. À d’autres occasions, je suis plus téméraire et plonge d’un coup dans le courant des piétons et adopte son rythme, avant d’assurer ma propre vitesse et d’effectuer un véritable slalom, doublant les uns, évitant les autres ! Je me faufile entre des potelets (potelaids ?) et une corbeille à détritus, le mobilier urbain est souvent disposé contre les piétons, je me demande toujours qui décide de leur emplacement.

Dompter les voitures !

Une camionnette est grimpée sur le trottoir. Combien de fois ai-je imaginé poursuivre mon trajet et marcher sur l’obstacle comme si ne rien n’était ! Il existe tout un éventail d’actions anti-voiture depuis celles engagées par les « Dégonfleurs de pneus de 4×4 » ou les militants de la « Vélorution »… Pourtant l’impunité dont bénéficie l’automobiliste l’emporte sur ces quelques désagréments qui s’apparentent à de vaines vengeances. Pourquoi ? Les raisons sont connues depuis des lustres : le poids du lobby automobile associé à celui des pétroliers, les deux soutenus paradoxalement par les syndicats ouvriers qui trouvent dans le maintien de, et l’aide à, l’industrie automobile une possibilité d’emplois, alors même que des alternatives existent avec aussi des emplois à la clé. Lire la suite

Poème

J_L Nancy1

Saul Alinski, activiste urbain

Saul Alinski, activiste urbain

par Sophie Body-Gendrot

 

Les prémisses

Né à Chicago en 1909 dans une famille immigrante juive, Saul Alinsky étudie la sociologie avec Robert Park et Ernest Burgess, c’est dire qu’il est très tôt immergé dans la vie des quartiers qu’il a mission d’analyser. Il observe, en particulier et non sans danger, le milieu des gangs de la mafia puis se rapproche du syndicat ouvrier, le Congress of Industrial Organizations (CIO). Son implication dans les luttes contre un patronat aux méthodes brutales, lui offre une expérience de terrain dont, par la suite, il reprend les modes d’action pour organiser les habitants des quartiers en difficulté. Lire la suite

En relisant..

En relisant L’image de la Cité de Kévin Lynch (1)
Anne-Solange Muis

Kévin Andrew Lynch est né en 1918 à Chicago. Dernier et troisième fils d’une famille d’origine irlandaise, il grandit dans le nord de la ville et débute son éducation au sein d’une école privée catholique.  Après avoir effectué ses études à l’Université de Yale, il débute comme architecte dans un cabinet puis se trouve recruté par l’armée des Etats-Unis durant la Seconde Guerre Mondiale (2). En 1947, de retour de la guerre, il termine un cursus à l’Institut de Technologie du Massachussetts où il entame un an plus tard, une carrière d’enseignant chercheur en urbanisme. Il fonde par la suite et en parallèle de son métier d’enseignant, une entreprise de consultants avec son collègue Stephen Carr (Carr, Lynch and Associates). Il deviendra Professeur en 1963 et poursuivra l’enseignement jusqu’à sa mort en 1984.

Banlieue de Tbilissi 2011 - V. Lappartient(P1)

Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :